Le préfou de Vendée

11 réponses

  1. Brigitte dit :

    rhô j'en salive; genre garlic bread quoi !! ok je sors le KA mais je fais un ou une poolish je préfère quand la mie est plus aérienne 😉

  2. C'est grace à toi si je connais le préfou 😉
    Je vais certainement tester ta version car moi, j'avais fais un peu au pif (n'ayant goûté qu'une seule fois)
    bises
    jojo

  3. Le préfou que du bohneur j'habite nimes il connaisse pas ici j'ai vecu 18ans en deux sevre et j'en ramene a chacun de mes passage mes la je vais essayer ta recette 🙂

  4. @Brigitte : oui, c'est une forme de garlic bread, tout simplement. Je ne connais pas le poolish, par contre. Ma recette est perfectible, je la referai pour améliorer la mie.

    @ Joëlle : comme je le disais à Brigitte,cette version est un test qui demande à être amélioré. Mais ce premier résultat est déjà pas mal, je suis plutôt satisfaite.

    @ Meryl : ah ! oui, dans les

  5. Lily dit :

    Le préfou, un des charmes de la Vendée ! Une tante du mari le cuit dans son four en pierre pour nos retrouvailles de l'été, un régal !

  6. Frédérique dit :

    Je vais suivre le conseil et en faire deux avec la préparation….. à suivre….

  7. Très belle découverte que ce Préfou Vendéen (chez toi) 😉
    bisous
    jojo

  8. Marie-Christine dit :

    Le préfou date de plus longtemps car mon père le faisait en Vendée dans les années 50. C’est à cette époque que les mères de familles apportaient leurs plats à cuire dans les grosses cocottes en fonte pour les mettre dans le four du boulanger. Elles les récupéraient le soir après leur travail.

  9. elodie dit :

    J’ai découvert le préfou dans le nord Vendée chez un petit fabriquant de produits du terroir, le Grenier Vendéen, de nombreuses variantes de préfous toutes ausssi bonnes les unes que les autres, je le conseil vivement.

Laisser un commentaire