Un dîner autour de la truffe…

Un petit week-end dans le Périgord c’est le dépaysement assuré.

Des paysages somptueux comme Beynac-et-Cazenac, la Roque-Gageac. Les châteaux de Castelnaud, les Millandes. Et une superbe balade gourmande, cela s’imposait, au marché de Sarlat où j’ai enfin pu trouver et ramener de la « vraie » truffe et non pas celle inodore que je connaissais jusqu’à présent.

Un petit monsieur charmant – à qui nous avons d’ailleurs acheté une huile de noix maison – nous a conseillé d’aller au magasin des trufficulteurs du Périgord – Fédération départementale des trufficulteurs du Périgord – où nous pourrions acheter en toute tranquillité.

Ce que nous avons fait, et il était grand temps que nous arrivions car c’était la fin de la vente mais nous avons pu trouver notre bonheur et acheter la fameuse Tuber Melanosporum.

Avant de la couper en fines lamelles et la congeler selon les conseils qui nous ont été donnés sur place et ceux aussi de Jupi, du savoureux blog « La cachina » qui m’ont été précieux, j’ai préparé un petit dîner hier soir autour de ce divin produit.

Tartines de pain beurré, truffe râpée et une pincée de fleur de sel (c’est le petit Monsieur du marché qui nous avait conseillé de le goûter ainsi) ; cette préparation toute simple est pour moi la meilleure quand on goûte pour la première fois à la truffe car elle permet d’en révéler toute sa puissance de goût… nous avons adoré.


Puis j’ai fini avec une brouillade aux truffes pour laquelle j’ai entièrement suivi la recette de Jupi : magnifique.

Il en faut peu pour être heureux vous ne pensez pas…
Print Friendly, PDF & Email

17 Responses

  1. Mamina dit :

    La truffe, c’est le luxe absolu mais qu’est-ce que c’est bon…

  2. rrhhhhoohhhh… de la truffe…ainsi préparée… un délice ! ! ! oh que oui il en faut peu pour être heureux 😉

  3. Henriette dit :

    Hola Marie-france,
    C’est vraiment le must…
    Peu mais excellent, exactement comme ces œufs aux truffes qui me font saliver de plaisir rien qu’en y pensant !
    Amitiés,

  4. Gracianne dit :

    Un tout petit peu, oui, juste une lamelle de truffe suffirait a mon bonheur 🙂

  5. jluc dit :

    Il en faut vraiment peu , en effet, tout au moins en quantité !

    c’est quand qu' »ils » inventent un capteur d’aromes que je puisse profiter de cette truffe ?
    bises
    jluc

  6. Aline dit :

    J’espère un jour mettre ma truffe au-dessus d’une vraie truffe comme celle du petit monsieur de Sarlat. Je n’ai aucune idée du goût mais à voir et lire les commentaires des connaisseurs ça doit être un délice.

  7. senga dit :

    C’est mon délice et vraiment je les aime de toutes les façons… avec les oeufs (brouillés) pour moi c’est l’extase !! Que de couleurs et de bonheur sur ton blog… les vitelottes je ne les ai pas bien vues ! une tellement belle couleur ! Bravo pour le gâteau interdit il est délicieusement moelleux… Bises et je cogite pour l’assiette de la mer !!

  8. clémence dit :

    je n’ai jamais goûter mais une fois, je le ferais !

  9. bloga2 dit :

    Peu , oui mais c’est quand même pas rien ….. Je ne sais même pas si j’ai goûté une truffe de ma vie. Certainement pas sinon j’en aurais sûrement un souvenir ébloui !

  10. Philou dit :

    et on s’imagine que la truffe est très difficile à cuisiner !!! C’est absolument comme ça qu’il faut la déguster, la travailler le moins possible.

    Je suis le nez tellement au-dessus de tes oeufs brouillés que j’ai l’impression de les sentir jusqu’ici.

    A mon avis, j’ai déjà un pc en odorama

    Amitiés

  11. la cachina dit :

    houlala, mais je n’avais pas vu, diantre que de louanges sur mon minable bloginou, merci.
    bientôt les asperges sauvages vont sortir, je te réserve une simple et charmante recette très très facile mais délicieuse
    j’espère que ta truffe était bonne et bien parfumée
    à bientôt
    jupi

  12. Provence dit :

    Excellente idée pour découvrir ce mets royal! Bises

  13. cuisine85 dit :

    Tu donnes dans le luxe!… je n’ai mangé qu’une fois de la truffe c’était une truffe sous la cendre au foie gras sauce périgourdine ! c’était pas mal !
    J’aime beaucoup la phrase de Desproges !
    amitiés patrick

  14. Yann dit :

    Ma chère Marie France, en me parlant de truffe, tu me prends par les sentiments… c’est tellement bon!
    J’agrémente de plus en plus l’huile de truffe dans mes plats et c’est déjà un régal!
    Bonne après midi.

    Bises;
    Yann

  15. michette dit :

    J’adore aussi mais comme c’est cher c’est avec parcimonie.
    bises

  16. Marie-France,

    J’attends avec impatience les premières bonnes asperges blanches de malines. Servis simplement, légèrement salées avec une brouillade d’oeufs à la truffe, celà va me tuer.
    Quand à la recette que tu as utilisée, c’est ainsi que les Périgourdins la font également. J’avais reçu la recette là-bas. Tu m’as fait découvrir un blog sympa en plus.

Laisser un commentaire