Salade de seiche et quinoa à l’huile de sésame et vinaigre d’Espelette

5 réponses

  1. anny dit :

    pas de secret donc , je continue à faire comme ça travail de patience quand la pêche a été bonne mais la récompense est là
    il me manque le vinaigre et le poivre , mais je fais ta recette demain soir
    je vais voir par quoi je remplace
    bises ANNY

  2. Cette salade n’est pas pour me déplaire…

  3. anny dit :

    une nouvelle recette pour cuisiner les morgates que nous avons pêché cet été
    as – tu un secret pour enlever les ventouses sur les tentacules
    j’ ai récupéré l’ encre de quelques bêtes , et cuisiné avec
    mais je ne le referais pas , et toi as – tu essayé
    bises ANNY

    • mariefrance.thiery dit :

      Bonjour Anny,
      Il n’y a pas de secret miracle Anny. Après les avoir cuites dans un court-bouillon, je les gratte tout simplement avec les doigts. Mais souvent il en reste ce qui n’est pas pour me déplaire. Dans la recette que je présente, la margate (en Vendée on dit margate et non morgate) venait du poissonnier et était donc toute propre sur elle !
      Sinon, je n’ai jamais récupéré l’encre, mais vu comment c’est sale, je ne m’y risquerais pas, sauf à faire immédiatement, sans attendre, une recette en sauce.
      Bises et bonne semaine dans ton joli coin du Morbihan,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.