T’as de beau pieds tu sais, chronique des pouce-pieds

13 réponses

  1. Cocopassions dit :

    Que dire de ces petits petons ? Simplement que je me demande comment j'ai pu vivre si longtemps sans y avoir goûté !

    Tu m'as fait découvrir ces petites bébêtes et je t'en remercie : c'est super super bon !!!!!!!!!!!!! Et avec un très bon vin blanc sec de Vendée, là c'est le paradis !

  2. Je suis un grand fan des pousse pieds, que je fais pocher simplement à la portugaise, avec laurier et piri-piri, parfois une gousse d'ail.

    C'est beaucoup de boulot de les décortiquer comme ça, et ça éclabousse en plus ;-))

  3. patriarch dit :

    Je ne connaissais même pas… A part ceux de porcs… que j'aime beaucoup… Bises et belle journée.

  4. Provence dit :

    Je ne connaissais pas ces petites choses. Je crois même n'en avoir jamais vues. Merci pour cette découverte. Bises

  5. Une véritable découverte
    je ne savais même pas que ça existait 😉
    bises
    jojo

  6. je ne connais que de nom. Tu penses bien qu'on en trouve pas dans le coin. Au passage, très joyeux anniversaire.

  7. barbara dit :

    alors ça je n'avais jamais vus, l'aspect est quand meme un peu rebutant je trouve, alors ça doit être super bon !!!
    bises, bonne journee

  8. j'ai vu un reportage il y a peu sur ces curiosités 🙂

  9. Anonymous dit :

    Moi je connais ça très bien, puisque étant née et ayant vécu en Espagne jusqu'à l'âge de 25 ans…J'adore ! Une saveur iodée incomparable, rien à ajouter, juste "nature".
    En Espagne on les mange surtout pour les fêtes de fin d'année, vu leur prix horriblement cher (justifié par la difficulté de la "récolte" et la rareté du produit). Cela fait 23 ans que je

  10. Chanceuse alors Inès, car c'est vraiment raire d'en trouver. La poissonnerie de Saint-Gilles-Croix-de-Vie où je les achète ne les vend pas à un prix exorbitant… entre 15 et 20 euros le kilo. C'est étonnant d'ailleurs, car j'avais lu moi aussi que les cours étaient très élevés. En tout cas j'en profite quand j'en vois.
    Bon week-end à vous,

  11. Et moi la veinarde au marché de Milfontes, petite ville du littoral portugais, j'en mange autant que je veux. Je descends de la maison pour aller remplir la casserole d'eau de mer, j'ajoute une feuille de laurier, quelques grains de poivre, et je mets le vino verde à table; Il y a un sens pour les ouvrir.

  12. Le Port dit :

    J’ai été nourri aux pouce pieds de QUIBERON !!! Et en ce temps là ils étaient à 2frs le kilo !!!!!!!!!!!!!!

    • mariefrance.thiery dit :

      Oh ! la chanceuse 🙂
      Ici, c’est plus rare. On peut en trouver sur l’Île d’Yeu apparemment. En tout cas, c’est sûr qu’ils ne sont plus à 2 Frs le kilo, ni à 2 euros !

Laisser un commentaire