Les galettes de pomme de terre de Maimaine

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. Jean-Michel 71 dit :

    Je reconnais bien là tout le paradoxe féminin, cristallisé par ces deux extraits des commentaires :

    «…impossible de lui faire retrouver le goût de son enfance …un secret que grand-mère Léa a emmené avec elle ?…
    …Tu peux y mettre aussi de la crème fraîche, ce sera juste un peu plus calorique !…»

    Tout y est dit. Alors, ajoutons une bonne cuillère de crème et mangeons ces galettes de bon appétit, sans arrière pensée. Ne laissons pas la dictature de l’apparence l’emporter sur notre plaisir. Il est là le secret de toutes les grand-mères et leurs recettes aux saveurs incomparables.

    Jacques Faizant avait bien raison quand il fait dire à l’une de ses vieilles dames :
    “Ce n’est pas de manger des gâteaux qui fait grossir, c’est le remords qu’on en a après”

    Bon appétit !

    Jean-Michel 71

    • mariefrance.thiery dit :

      Ah ! Mais les femmes sont pleines d’ambiguïté ! Vous avez tout à fait raison, Jean-Michel. C’est finalement ce qui fait que les recettes de nos grand-mères sont les meilleures, elles ne se préoccupaient pas de ces faux-problèmes. D’autant qu’à cette période il n’y avait pas tous les produits que nous avons maintenant. Mettre de la crème fraîche ou du beurre relevait d’un acte de générosité et de richesse énormes.
      Tiens, vous citez cette phrase de Jacques Faisant, savez-vous que j’ai une assiette qui la présente. Je l’avais prise en photo pour un de mes articles, il faudrait que je la retrouve. Sinon, j’en referai une photo que je publierai dans un article prochain.
      Bonne fin de journée,

  2. LiliMarti dit :

    Super histoire ! et oui, les galettes de pommes de terre…qui n’en a pas mangé! Serge se rappelle celle de sa grand-mère Léa et impossible de lui faire retrouver le goût de son enfance …un secret que grand-mère Léa a emmené avec elle ? Alors je suis dans la recherche de la galette de pomme de terre perdue 😀 et merci pour cette histoire au détour de tes salons !bises

    • mariefrance.thiery dit :

      Merci Martine, c’est gentil.
      Tu as raison, je pense que nous avons tous des souvenirs de recettes “authentiques” par les souvenirs qu’elles drainent en nous. C’est ce qui fait tout leur charme, l’impression que ce ne sera jamais aussi bon que chez la grand-mère. Même les grands cuisiniers ressentent la même chose.
      Bises à toi aussi.

  3. Plutôt sympa ces galettes de pomme de terre…

  4. Frédérique dit :

    J’ADORE tes histoires avec recette….Il y avait longtemps que tu n’en avais pas écrit…et celle là je vais la faire…

    • mariefrance.thiery dit :

      C’est vrai ma Frédé, ça faisait longtemps qu’elle attendait dans mes cahier, depuis le salon de Beynat en avril dernier en fait !
      C’est le genre de galette que tu peux améliorer avec tout ce que tu as sous la main. Tu peux y mettre aussi de la crème fraîche, ce sera juste un peu plus calorique !

Et si vous laissiez un commentaire ?