Lapin confit en cocotte lutée aux 40 gousses d’ail

4 réponses

  1. Hummm, ça a l’air délicieux! un vrai beau plat de famille à partager!

  2. Jean-Michel 71 dit :

    Bonjour,

    Dès sa parution, j’avais noté qu’il me faudrait lire, étudier, cette recette et noter son lien hypertexte dans mon bloc-notes.
    C’est chose faite de cet après-midi.
    La présentation est alléchante, jusqu’à faire imaginer toute la saveur des parfums de ce “lapinou” longuement mijoté.
    La description de la préparation confirme bien ce que la présentation laisse augurer.
    Je crois bien que si j’avais eu un petit morceau de pain frais en main, j’aurais essayé de le “tremper dans l’écran”.
    Sûr, je vais réaliser cette recette et très bientôt car la saison des coings ne dure pas ou guère après fin octobre.

    Au-delà de la recette, j’ai appris au moins deux choses :
    – Gillocruciens (et Gillocruciennes) est le gentilé des habitants de Saint Gilles Croix de Vie.
    – L’ai blanc de Billom vient du Puy de Dôme… Billom qui, parait-il, s’épanouit dans la Toscane Auvergnate…
    C’est bien la peine d’avoir de la belle-famille qui habite à moins de 30 km de cet Or blanc…

    Encore une fois se vérifie cet adage que “La cuisine est partage” et pas seulement de recettes.

    Cordialement,
    Jean-Michel 71

    • mariefrance.thiery dit :

      Bonjour Jean-Michel,
      En fait, j’ai découvert l’ail blanc de Billom parce que cette petite cité fait partie des sites remarquables du goût, tout comme Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Ils font donc régulièrement des échanges gastronomiques, lors de fêtes locales. Vous avez de la chance d’avoir de la famille aussi près, car cette région est vraiment magnifique (remarquez, par chez vous ce n’est pas mal non plus !)
      C’est un plaisir de partager ainsi les recettes, surtout quand derrière il y a du retour.
      D’ailleurs, pour ladite recette de lapin, j’ajouterai qu’un heure de plus en cuisson ne nuirait pas forcément. J’ai arrêté avant, et la chair se détachait toute seule. Mais je pense qu’une cuisson prolongée encore un peu, aurait donné un côté encore plus effiloché. A tenter.
      Bonne soirée à vous, et bonnes gourmandises en cuisine.
      Amicalement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.