Fraise de veau en salade à la vinaigrette

Vous aimerez aussi...

25 réponses

  1. POIDEVIN BOUCHARD dit :

    Bonjour, j’en ai fait ce midi à mon mari et un pur régal des papilles avec un pineau gris

    • mariefrance.thiery dit :

      Youpi ! Je suis contente que vous ayez pu la refaire et que vous l’ayez appréciée. Merci beaucoup pour votre retour qui me fait très plaisir. Bonne journée à vous.

  2. yveline dit :

    j’ai acheté la semaine derniére à Auchan avallon89…de la fraisede veau.sur l’étiquette du produit,juste indiquer commande spéciale boucherie…trop heureuse d’en trouver…il aurait du indiquer fraise de veau ;pour ceux qui ne connaissent pas et trouver dans lerayon abats toutes sortes de recettes souvent les gens ne savent pas trop comment les cuisiner…heureusement mon tripier lorsque je résidais à Vitry/seine dans le 94,m’avait offert 1 petit livretqui s’intitulait le tripier de vos marchés par la triperie neveux,édité par la confédération nationale de la triperie française 75001paris…en 1976…je le conserve précieusement et des amis en ont eu des copies….

    • mariefrance.thiery dit :

      Bonjour Yveline, il doit être bien intéressant ce petit livret, car il n’est pas facile de trouver des recettes de produits tripiers. Et pourtant quel régal ! Je vous souhaite de passer de belles fêtes.

  3. Francky dit :

    Une éternité que je n’avais pas mangé de fraise de veau. Cela me rappelle mon enfance et les repas familiaux avec mes frères et sœurs. Mmmmm un régal.

  4. Chiffie dit :

    Merci pour cette recette. Une autre façon d’apprécier la fraise de veau, une fois cuite et coupée en petits morceaux, est de la passer au four nappée d’un mélange moutarde et crème fraîche, ou de la servir dans une soupe de châtaignes bien épaisse.

    • mariefrance.thiery dit :

      Merci beaucoup Laurent. Je conserve l’idée – ou plutôt les deux idées qui me séduisent l’une comme l’autre et je vous dirai ce que j’en ai pensé quand je les aurai testées.

  5. EDMOND dit :

    Avec beaucoup de retard sur la date de votre recette, je suis tombé dessus par hasard, mais rien que les photos de votre commentaire j’en ai l’eau à la bouche, merci Madame, cordialement

    • mariefrance.thiery dit :

      Merci à vous, Edmond, pour votre intérêt, je suis ravie que cette recette vous plaise. Il ne vous reste plus qu’à l’essayer. Bonne fin de week-end à vous.

  6. carmen dit :

    Surtout ne pas dire à vos convives que ce sont des instestins car ils sont écoeurés à l’idée ; les gens n’aiment les abats à cause de ces idées idiotes. Pour ma part j’adore les abats, mais il faut comme le gibier et les poissons savoir bien les cuisiner.

    a vos fourneaux…

  7. Will dit :

    9€90/kg chez grand frais Nevers..un délice!!!

  8. cyrille dit :

    merci marie-France,
    autre idée, après les avoir cuites, flamber la fraise de veau au cognac, puis la faire gratiner avec de la crème, de la moutarde pommery au cognac, bien poivré, et recouvrir de comte entre deux ou beaufort. salut les gourmands, merci jolie marie France!!! a bientôt

    • mariefrance.thiery dit :

      Merci Cyrille pour cette belle idée. Un gratin de fraise de veau, ça c’est à essayer ! Je vous en dirai des nouvelles.
      Bon week-end.

  9. cyrille dit :

    bravo,
    j en prépare demain! je vais les prendre chez mon tripier a Nice. mais je les préparerai avec une sauce poulette et des papardelles maison.

    • mariefrance.thiery dit :

      Merci Cyrille, je redécouvre le plaisir de déguster les produits tripiers. Hum! une petite sauce poulette, voilà qui me semble de bon aloi avec nos tripes 😉

  10. Le roy dit :

    Ah super merci !!! J’adore sa !!! Sur Rouen le charcutier/traiteur sur Rouen en a toujours fait malgré les interdiction ( à 15 € le kilo, mais prêt à manger) . Maintenant aillant changer de région impossible d’en trouvée jusqu’à cette semaine à 8€ le kilo, cher leclerc !!! actuellement elle arrive au terme de cuisson. Vivement ce soir pour la déguster !!! Merci pour votre recette

    • mariefrance.thiery dit :

      Génial ! Je suis contente que ça vous plaise, et je le serai encore plus si vous les appréciez. Votre charcutier rouennais était un résistant, j’adore ! Et finalement, il y avait beaucoup d’hypocrisie parce que ça devait bien se savoir, et il n’a jamais été pénalisé, ce qui est très bien.
      Bonne dégustation de la fraise et au plaisir de vous revoir.

  11. Yvon GOUBET dit :

    Lorsque j’étais enfant dans les années 50, la fraise de veau était un plat que ma mère nous préparait régulièrement. Elle la préparait à peu près comme vous mais la servait tiède accompagnée de pommes de terres vapeur et sans œufs durs. Et nous adorions ça. Je pense que pour beaucoup de personnes de cette génération, c’est un peu comme notre madeleine de Proust. Depuis quelques années, j’avais très envie d’en manger à nouveau mais hélas, introuvable. Et puis ce matin, en faisant des courses au magasin Super U de Beauvoir-sur-mer, je suis tombé dessus complètement par hasard. Je ne savais pas qu’elle était à nouveau autorisée à la vente. J’en ai acheté une barquette que je vais préparer en suivant votre recette, ma mère nous ayant quittés en 2009 ne pouvant plus me donner la sienne.
    Cependant, je dois avouer que j’ai un peu été surpris par le prix (16,95 € le kilo) car dans ma mémoire, mais peut être me trompé-je, c’était à l’époque un “plat de pauvre”.

    • mariefrance.thiery dit :

      Bonjour Yvon, certes elle me paraît bien onéreuse cette fraise de veau, il ne me semble pas l’avoir payée aussi chère à Soullans. Il faudra que je vérifie la prochaine fois, car vous avez raison, c’était à l’origine un plat très économique. La fraise est autorisée depuis peu, c’est pour ça que l’on commence enfin à la retrouver sur les étals. Papa la mangeait aussi tiède, en vinaigrette. J’ai voulu changer mais j’essaierai une prochaine fois de le refaire selon la version ancienne. Je vous souhaite de retrouve la saveur de votre enfance et vous souhaite aussi de belles fêtes de Noël.

  12. Marie claude dit :

    Entièrement d’accord pour le vin de chez xavier schoepfer qui produit d’excellents vins. Nous sommes clients depuis de nombreuses années et la relève est assurée. Merci à eux.

  13. Les abats, injustement méprisés, hormis le fait qu’ils sont bons pour la santé, sont une source infinie de recettes, limitée par l’imagination du cuisinier !
    Merci pour la citation !

  14. Si un jour tu as l’occasion d’être sur Limoges le 3eme vendredi d’octobre je te conseille la frairie des Petits Ventres , produits tripiers à l’honneur , tu me fais saliver avec ta fraise de veau , enfant ma grand mère en préparait , tiède avec la vinaigrette bien relevée c’est un pur délice <3 , il faut vraiment que je pense à en commander à mon boucher

Et si vous laissiez un commentaire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.