Les chroniques de la Bernuzière, la crèche vivante

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. chapot dit :

    Quelle jolie histoire, on s'imagine près de cette crèche et j'aimerais assister à une telle messe

  2. insolite85 dit :

    Quel humour et quel réalisme dans l'écriture de ce récit de la messe de minuit dans un petit village de Vendée, peut-être virtuel…mais pourtant on s'y croirait !
    Bonne semaine 🙂

  3. Carole dit :

    Très divertissante ta petite histoire ! merci tu nous déniches toujours de merveilles 😉
    Imagines toi que le 24 au soir, j'ai droit à une crèche vivante, une procession de berger et une messe en provençal … Un magnifique spectacle

  4. Lily dit :

    Ce livre a l'air d'être un régal d'humour ! J'ai un tout petit peu connu la crèche vivante, mais il n'y avait ni animaux, ni bébé ! On imagine bien le "foin" (!) qu'ils feraient. Quelques expression et mots de patois comme "le papot", sont très agréables à lire. Merci Marie-France !

  5. Natacha dit :

    Excellent… cela me rappelle des souvenirs, non pas une crèche vivante, mais la crèche géante de Saint Sulpice le Verdon, la petite fontaine que Sœur Madeleine (enseignante à l'école privée) avait créée à l'intérieur et qui chantonnait pendant la messe de minuit, l'ange qui fait oui de la tête quand on glisse une pièce par la fente du plateau qu'il tient en mains, l'odeur de

  6. Canotte dit :

    Une bien mignonne historiette. Dans le Var nous faisions chaque année la pastorale, le metteur en scène s'arrachait les cheveux à chaque répétition, et pourtant le 24 à 23 heures tout se déroulait le mieux du monde. Il disait toujours décidément Noël est un miracle !
    Bonne journée grosses bises, prend soin de toi…

Et si vous laissiez un commentaire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.