Civet de lièvre

6 réponses

  1. Jean-Michel 71 dit :

    Bonjour,

    Un civet de lièvre, longtemps mijoté… Peut-être même cuisiné la veille et réchauffé lentement le jour… Une sauce bien réduite et magnifiée par le beurre manié au sang qui la rend onctueuse à souhait.

    Bien sûr, vous vous doutez bien que pour l’accompagner, je choisis un Côte de Nuits.
    Et puis, comme nous sommes entre amis, pourquoi ne pas apporter, à table, une petite note rigolote en servant un Bourgogne Montre-cul, un “climat” du nord de la Côte de Nuits à faire damner un saint de bois.

    Cordialement,
    Jean-Michel 71

    • mariefrance.thiery dit :

      Oh ! mais bien sûr, comme tous les plats mijotés en sauce, ce civet se bonifie réchauffé le lendemain.
      Que voilà une appellation réjouissante pour ce vin dont je ne doute pas qu’il doit être gouleyant à souhait et avoir de la cuisse comme il se doit. Vous le savez – en tout cas il me semble l’avoir dit – j’ai un gros faible pour les vins de Bourgogne (et je n’oublie pas d’ailleurs ce fameux escarboeuf que vous m’avez fait découvrir il y a quelque temps.)
      Bonne soirée, et bonne dégustation.

  2. Pavageau Elisabeth dit :

    J’adore ta recette, et tout ce qui l’accompagne ma Belle ! Quand tu auras essayé, et pris le temps d’un lièvre à la Royale, avec du foies de Toi et tout et tout…. tu me diras ! Je n’en ai fait que 2 fois, mais avec une recette de ma Grand-Mère, c’est à tomber par terre !

    • mariefrance.thiery dit :

      Ah ! oui ? Tu connais Elisabeth ? Chanceuse, pour ma part je me contente de l’admirer sur des photos et descriptions, mais je n’ai pas encore eu l’occasion de le faire. Il faudra que tu m’en reparles de la recette de ta grand-mère 😉

  3. Voilà qui met l’eau à la bouche…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.