Riz au lait onctueux aux framboises et poivre long

Vous avez remarqué cette mode – qui n’est plus toute récente mais qui perdure – de la cuisine régressive ?

Le carambar, le réglisse, le chocolat – à tartiner ou pas –  et bien d’autres, autant de produits réintroduits à tout va dans des recettes salées ou sucrées, autant de douceurs qui nous ramènent à l’enfance et que l’on remet au goût du jour, comme une envie en quelque sorte de se rassurer avec tout ce qui touche au passé…. parce que forcément, avant c’était mieux !

Riz au lait et framboises

Riz au lait et framboises au poivre long

Le riz au lait fait partie de ces desserts que toutes nos mamans, quelles que soient les générations, ont préparé pour leurs chères petites têtes blondes, à un moment ou à un autre. Un dessert pas cher, un dessert savoureux, un dessert en toute simplicité d’une cuisine populaire au sens noble du mot. Alors oui, peut-être peut-on le qualifier de dessert régressif, mais je dirais plutôt que c’est une recette indémodable que toutes les mamans continueront encore longtemps à servir à leurs chérubins.

Et pour varier un peu, on l’agrémente de framboises, ces petits fruits aux couleurs chatoyantes dont l’acidité contrebalance agréablement la douceur d’un riz onctueux et on parfume avec du poivre long de Java.

Le poivre long de Java, qui se présente comme un petit chaton que l’on peut râper ou moudre au moulin,  présente des notes sucrées qui rappellent un peu la réglisse.  S’il est très agréable dans les plats sucrés, il est aussi intéressant dans les recettes salées – je pense aux marinades de plats en sauce, comme par exemple les joues de porc ou de bœuf. Dans ce cas, il suffit de concasser les chatons avec le dos du couteau et de les ajouter dans la marinade.

Ne le confondez pas avec le poivre long d’Afrique du Sud. D’ailleurs impossible de les confondre si vous mettez le nez dessus. Ce dernier poivre présente des notes fumées, un peu mentholées, complètement différentes du précédent.

INGREDIENTS

  • 1 litre de lait cru
  • 250 g de riz rond
  • 100 g de sucre
  • 100 g de framboises
  • 1 poivre long

PREPARATION

Faites chauffer le lait sur le feu, dès les premiers frémissements, versez le sucre et ajoutez le riz.

A partir de maintenant, il vous suffit de réduire le feu au minimum et de laisser blobloter gentiment votre riz au lait jusqu’à ce que les grains soient bien gonflés, imbibés par le lait et que celui-ci soit pratiquement absorbé. Cela prendra environ une trentaine de minutes.

Vous éteignez ensuite le feu, et le riz continuera son travail d’absorption du lait. Laissez refroidir.

Pendant ce temps, réduisez les framboises en purée.

61pa34gl

Concassez le poivre long en petits morceaux, mettez-les dans le mixeur et réduisez-les en poudre. Vous pouvez aussi le râper directement avec une microplane ou tout autre râpe.

Ajoutez le poivre long dans les framboises et incorporez ce mélange dans le riz au lait refroidi.

P1160717

Et voilà, c’est prêt, voilà une recette régressive pour gourmands toutes générations confondues.

 NOTES

Les framboises ne sont pas encore de saison, il faut attendre juin pour les cueillir au jardin ou les trouver chez les commerçants. Vous en trouverez hors saison de très convenables en magasins surgelés. Pour ma part, j’utilise des fraises de mon jardin que je congèle pour une utilisation toute l’année.

J’aime beaucoup utiliser le poivre long dans mes recettes sucrées ou salées. Sa saveur oscille entre la réglisse et la cannelle, et se prête très bien pour cette recette de riz au lait. On en trouve maintenant quasiment partout.

Print Friendly, PDF & Email

9 Responses

  1. Il me plait beaucoup ton riz au lait !

  2. anny dit :

    j ‘ en bave !!!!
    à faire avec mes petits enfants
    ANNY

    • mariefrance.thiery dit :

      Ah ! oui, Anny, à faire et refaire, je suis sûre que tes petits enfants vont adorer, et puis les premières framboises arrivent.
      Bises et à bientôt j’espère…

  3. Effectivement, c’est un dessert très régressif. Je retiens le lait cru et l’ajout de fruits rouges.

  4. Chantal dit :

    Bonjour Marie-France,
    En me baladant sur le net, je découvre ce joli blog et ses belles recettes et c’est ainsi que je m’arrête pour dire tout simplement que j’aime beaucoup et que je reviendrai par ici passer plus de temps.
    Une bonne journée
    Chantal

  5. Jean-Michel 71 dit :

    Bonjour,

    Ah bien sûr! Avec du lait cru, du vrai, « cueilli » directement à la ferme. Ben voyons, c’est tout simple… si (car il y a un si, et même un gros SI) il y a dans les environs proches une ferme qui élève des vaches laitières.
    Ce doit être passé de mode par chez moi. Et pourtant, tout autour de ce chez moi, il y a plein de prés avec plein de vaches. Les premières sont à moins de 500 mètres. Je les vois de ma fenêtre.
    En magasin(s), je trouve du lait frais entier mais pasteurisé.
    Mais du lait cru, que nenni!!! sauf à 35 km… Là, tout de suite, c’est moins rentable…
    J’essaierai quand même avec cet ersatz de lait frais.

    Par contre, je m’endormirai ce soir plus intelligent qu’à mon réveil…
    J’apprends aujourd’hui qu’il existe du poivre long. Je pars demain à sa recherche.

    Cordialement,
    Jean-Michel 71

Laisser un commentaire