Le Makocz, gâteau polonais au pavot bleu

21 réponses

  1. Hummmmmmmm… comme ça a l’air bon ça !

  2. Une recette gourmande, je m’inviterais volontiers à ta table ! 😉
    Bonne journée.

  3. anny dit :

    la grand mère de mon gendre est polonaise donc …..
    je confirme c ‘ est délicieux , j’ avais déjà eu l’ occasion d ‘en manger en POLOGNE
    ANNY

  4. La recette m’a tapée dans l’œil quand j’ai feuilleté l’Almanach et je me dis que le lendemain de Noël imbibée d’un peu de Grappa (vive la loi Evin)… ça doit être parfait !

    • mariefrance.thiery dit :

      Coucou Gabrielle, alors nous avons les mêmes goûts car je l’ai remarquée de suite moi aussi. Et elle a passé le test avec grand succès, même que je la referais, et avec une petite pointe d’alcool – hum ! la Grappa 🙂 – ma fois, ça doit être bien réjouissant. Je suis heureuse de te rencontrer demain soir, la fête promet d’être belle.

  5. Ouh la la ! je dois absolument essayer cela ! Les pâtisseries fourrées au pavot, j’adore !
    Bisous
    Hélène

  6. hervé dit :

    Les polonais, après avoir fait gonfler le pavot le passent à la moulinette pour l’écraser, ça devient presque une crème, …c’est pas facile…

    • mariefrance.thiery dit :

      Alors effectivement, l’ami d’origine polonaise qui a fait cette recette sur l’almanach insolite me confiait qu’on pouvait les écraser à la moulinette, mais que ça n’était pas indispensable. Je pense cependant que la texture doit ainsi être plus agréable, comme elle est devenue plus crémeuse.

  7. Claude dit :

    laisser reposer la pate une nuit au frigo après qu’elle soit montée, elle sera meilleur

  8. Ryszard dit :

    Bonjour, je suis tombé par hasard sur votre recette.
    En Pologne on l’appelle « makowiec ». On trouve aussi parfois « makownik ». Le nom de « makocz » provient du nord de la France où de très nombreux Polonais se sont enracinés, surtout entre les deux guerres.
    Personnellement, j’aime quand le makowiec a beaucoup de farce et une pâte plus fine. Sinon, comme je l’ai lu dans un des commentaires, il est préférable de passer le pavot à la moulinette – les recettes anciennes disent même jusqu’à trois ou quatre fois. Dans la farce, on peut ajouter des écorces d’orange confites, coupées en petits dés, et des raisins secs.

    • mariefrance.thiery dit :

      Bonsoir Ryszard, et merci pour votre commentaire qui m’éclaire un peu plus sur cette délicieuse spécialité. Comme j’ai beaucoup aimé ce gâteau, je le referai en tenant compte de vos remarques.
      J’aime bien l’idée des écorces d’orange confites.
      Au plaisir,

  9. Jacqueline dit :

    Dans le Nord Pas de Calais on trouve les makocz souvent individuels dans les boulangeries polonaises et tous les Auchan en ont (d’ailleurs excellents )

Laisser un commentaire